view_comfy
search results
label yourself close
18:49

Très bonne démonstration et vidéo, comme toujours ! Merci Monsieur Phi ! 👍


J'ajoute que la découverte de la non-existence du "moi" change radicalement quelque chose dans l'expérience que l'on a d'être vivant.


Le "nirvana" n'est pas une invention ni un conte de fées, c'est l'état dans lequel le monde du vivant tout entier se trouve, mais duquel les êtres "conscients" s'extraient par leur acte de méta-analyse.


En effet, si le but de tout cerveau est de produire des analyses, alors le but de la conscience est d'en produire une ... du processus lui-même !


C'est à dire que de même que dans l'épisode sur le langage qui exprime une formule logique, et du méta-langage qui décrit la structure de la forme logique elle-même, on peut dire que la conscience est par sa structure et par sa tâche, de même nature qu'un cercle vicieux, ou une "régression à l'infinie" diraient certains.


Or, une analyse simple ou complexe se termine toujours, donc un cerveau non conscient fonctionne toujours correctement, "sauf si" le raisonnement est replié sur lui-même au moins par partie et contient des boucles. Une telle structure n'est pas forcément échappable, comme un labyrinthe qui ne disposerait pas de sortie.


Le nirvana est le retour à l'état sauvage, au non-doute, à la non-conscience. Et bien un tel retour change radicalement l'expérience que l'on a, et pas seulement du point de vue cosmétique et personnel, mais bien du point de vue global.


Notre "vie" devient alors non pas un phénomène qu'une entité consciente subit, mais un phénomène "tout intégré" dans lequel l'intérieur du phénomène et l'extérieur se fondent en un seul et même phénomène, où le volontaire et l'involontaire fusionnent, et où le "destin" ou la "vie rêvée" rejoint l'expérience quotidienne.


Et contrairement à l'idée courante que cet état serait difficile à atteindre ou réservé à quelques initiés, il n'en est rien. On peut glisser dans cet état à n'importe quel moment, sans effort et sans préparation, mais sans jamais s'en rendre compte, ... puisque s'en rendre compte est une méta-analyse, quelque chose qui fondamentalement, extrait de l'état en question. La réalisation du nirvana est une idée qui, comme celle du vide, est destructrice d'elle-même...


JE N'EXISTE PAS - Grain de philo #17 - YouTube

YouTube



bubble_chart star_rate face create